Comment réaliser un prototypage 3D ?

Le prototypage rapide désigne les techniques permettant de fabriquer rapidement des maquettes de pièces ou d’assemblages grâce à des données 3D CAO (conception assistée par ordinateur). Ces pièces et assemblages sont généralement construits en utilisant des techniques de fabrication additive, qui constituent le procédé parfait existant. Qu’est-ce que le prototypage rapide et comment réaliser un prototypage 3D ? La réponse, c’est ici et maintenant !

Qu’est-ce que le prototypage rapide ?

Le prototypage 3D est une technique permettant de transformer rapidement et sans risque des idées initiales en conceptions (objets) ayant l’apparence de véritables produits. Il utilise la fabrication additive qui offre une liberté presque totale et ne nécessite aucun outillage pouvant produire des pièces aux propriétés mécaniques proches de celles des différents matériaux utilisés dans les processus de fabrication classiques. Cela nécessite donc l’obtention du fichier dans le bon format, et un fichier STL est le plus adéquat.

Ainsi, grâce à l’impression 3D en interne, les ingénieurs et les concepteurs peuvent rapidement itérer des conceptions numériques et des prototypes physiques. Il est désormais possible de créer rapidement des prototypes et de réaliser plusieurs itérations de conceptions, de dimensions, de formes ou d’assemblages en fonction des résultats obtenus lors des tests et des analyses. Le prototypage rapide aide donc les sociétés à commercialiser plus rapidement des produits de meilleure qualité, ce qui facilite un retour d’information clair et exploitable de la part des utilisateurs, essentiel pour que les créateurs comprennent leurs besoins et puissent ainsi affiner et améliorer leurs conceptions.

Les étapes du prototypage 3D

  • La réalisation des DFN : Pour le déroulement de cette étape, il est nécessaire de créer les DFN du produit et surtout faire appel à des bureaux d’études spécialisés dans la réalisation de fichiers 3D. Il est également conseillé de concevoir des plans 2D, notamment si les pièces comportent des tolérances critiques. Il convient d’établir le cahier des charges du projet (CDC). Une fois les fichiers 3D et le CDC réalisés, ces derniers peuvent être envoyés à une entreprise de prototypage rapide sur demande de signature d’un NDA, pour garantir la confidentialité du projet.

  • Le chiffrage : Le projet de prototypage rapide est analysé et chiffré par l’entreprise spécialisée dans le prototypage selon la quantité et les caractéristiques techniques des pièces. Les caractéristiques sont constituées principalement de la matière, la finition et la géométrie des prototypes.

  • La réalisation : Une fois les différents éléments du projet validés, la production est lancée. Si le dossier est complexe, il est conseillé de procéder à la fabrication de pièces ou plaquettes de validation au préalable, avant de lancer l’ensemble de la production.

  • La phase d’essai : La production une fois terminée, une étape de test permet de vérifier que les pièces répondent aux exigences préétablies. Généralement, les principaux éléments des pièces sont les suivants : Cette phase a pour but de s’assurer que les pièces finales rempliront la fonction attendue. Si cette dernière étape ne permet pas de valider la fonction des pièces, il convient de faire une mise au point du projet. Il sera nécessaire de retourner à la première étape pour modifier des plans 3D.

Économisez du temps et de l’argent

L’impression 3D n’a pas besoin d’installation ni d’outillage coûteux, car le prototypage rapide élimine les coûts élevés et les délais liés à l’externalisation.