Comment choisir son logiciel de recouvrement ?

La gestion efficace des encours clients pour une entreprise n’est pas toujours une partie de plaisir. Entre l’audit de la trésorerie et l’évaluation des différentes entrées et sorties, vous pouvez facilement vous perdre dans les calculs. Pour faciliter la tâche et dynamiser le recouvrement, plusieurs applications et logiciels ont été mis en place. Face à cette diversité de l’offre, il vous revient de faire le choix idéal. Dans cet article, nous allons vous fournir les critères et les clés pour vous décider.

Tenir compte des fonctionnalités de votre logiciel de recouvrement

Un audit en entreprise bien réalisé vous permet de mieux choisir le logiciel adéquat pour vos opérations de recouvrement. Cet outil de gestion doit avoir les fonctionnalités indispensables. Il doit être pourvu d’un :

  • Scénario de relance. Créer grâce à l’intelligence artificielle, il distribue les messages destinés à chaque client spécifique. Vous devriez être en mesure de paramétrer les étapes de relance comme les délais à respecter, de définir les outils ou les canaux de relance (SMS, mail, appel téléphonique). Votre logiciel doit vous permettre de personnaliser le contenu en fonction de chaque client.
  • Modèle de relance : il s’agit d’un canevas de message de recouvrement qui est proposé par l’application pour aller plus rapidement. Il vous suffit de la personnaliser à chaque fois.
  • Un mécanisme de chat qui doit être intégré dans le logiciel pour vous permettre d’optimiser le processus de relance. Cela vous permet aussi de communiquer avec votre équipe pour une meilleure circulation des idées et stratégies de recouvrement.
  • Le système de reporting : C’est un système pour faire un rapide récapitulatif des différentes personnes sujettes à des impayés en temps réel aux responsables pour leur permettre d’être les premiers au courant de la situation.
  • Un système de paiement en ligne pour faciliter le remboursement des créances par le client
  • Une fiche de client pour prévoir et définir les actions à mener dans le processus de recouvrement client.
  • Le tableau de bord pour une vue panoramique sur la globalité des encours et effectuer des recherches rapides sur un client en particulier.
  • L’outil de prévision des encaissements pour une anticipation sur la trésorerie et la planification des investissements.

Vous pouvez adopter le logiciel Eloficash qui est le logiciel de recouvrement N°1 du marché parce que regroupant toutes les fonctions précitées.

Tenir compte de la compatibilité et de la capacité de traitement

Pour aller plus rapidement dans le suivi des factures, votre logiciel doit être doté d’un environnement d’intégration facile pour les logiciels de comptabilité comme SAGE, SAP et bien d’autres. Les éditeurs doivent être compatibles pour un transfert fluide des informations d’un autre logiciel vers votre logiciel de recouvrement. Ceci vous réduira la tâche dans le traitement des données et vous pourrez avoir le résultat escompté en un seul endroit.

Un bon logiciel doit pouvoir gérer une quantité énorme de données : prendre en compte tous les montants de créance et le volume d’affaires dans le CRM afin de les analyser et les traiter de façon simultanée. Il doit également vous proposer un onglet spécial pour la gestion du poste client et l’optimisation de votre DSO avec un système de gestion des litiges.

Tenir compte de l’accessibilité du logiciel et du service client

Vous devez choisir un logiciel qui sera facilement pris en main par les utilisateurs. Il doit disposer d’une bonne ergonomie et être configuré dans une langue accessible pour le personnel. Au cas où son utilisation serait quelque peu complexe, un guide d’utilisation doit être fourni pour une meilleure prise en main. Une bonne compréhension des rouages de l’application permettra une gestion efficace de recouvrement des créances clients.

Vous devez prendre en compte un logiciel orienté client. Il est indispensable que vous arriviez à joindre le concepteur du logiciel en cas de souci et ce dernier doit promouvoir un essai gratuit pour vous permettre de tester les fonctionnalités de l’application avant de prendre un abonnement payant. Il convient aussi de vérifier si dans les conditions d’utilisation, une formation grâce au tutoriel, en présentiel est prévue pour mieux cerner le logiciel.

Vérifier l’efficience du logiciel et le prix

Pour savoir que vous faites le bon choix, vous pouvez faire un tour sur les formats dédiés à l’expérience client de ce logiciel. Il est aussi possible de visiter directement le site du fabricant pour lire les avis des entreprises qui en ont fait recours. Le bouche-à-oreille est également une valeur sûre. Les recommandations des uns et des autres peut être un facteur décisif pour effectuer le choix judicieux.

Bien qu’il compte peu ici, le prix du logiciel peut varier surtout en fonction des fonctionnalités de base offertes. Si vous souhaitez avoir une application dynamique tout en un, vous devez y mettre le prix mais ce n’est pas pour dire que le logiciel le plus cher du marché est forcément le meilleur et celui qu’il vous faut. Vous pouvez demander aux experts de vous aider aussi à faire votre choix.