3 conseils pour se recentrer sur son cœur de métier

De nombreuses entreprises déposent le bilan dans les trois ans qui suivent leur création. Trop de diversifications, investissements hasardeux, mauvaise gestion administrative et financière font partie des raisons de cet échec. Comment gagner du temps pour son activité ? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre pour assurer sa pérennité ?

1)     Externaliser les tâches comptables

La comptabilité représente un investissement en temps très important. Et pourtant, la plupart sont essentielles d’un point de vue légal, elles sont donc incontournables. En les déléguant à un comptable agréé à Montréal, vous vous déchargez de toute la gestion financière et comptable pour laquelle vous n’êtes pas expert. En plus, vous bénéficierez de conseils avisés sur de nombreux sujets : fiscal, social, juridique, financiers. Il vous proposera des outils de gestion efficaces. Un logiciel comptable par exemple pourra générer rapidement vos factures, vos commandes, vos bons de livraison… Vous produirez ainsi un travail de qualité tout en gagnant du temps pour vous consacrer à votre cœur de métier. Enfin, il accompagnera vos décisions stratégiques en regard de la situation financière de votre entreprise.  

2)     Investir dans un logiciel de gestion du personnel et de planification

Vous ne disposez pas d’un service RH en raison de la taille de votre entreprise. Munissez-vous d’un logiciel de gestion du personnel pour fluidifier la planification du temps de travail, des congés, des heures supplémentaires et la gestion des feuilles de paie. Mieux, optez pour un module supplémentaire de planification de projet. Vous pourrez affecter à chacun de vos collaborateurs des missions ou des tâches spécifiques tout en consultant leur avancement en ligne. Teamdeck par exemple est gratuit jusqu’à 6 utilisateurs.

3)     Faire le bon choix entre se diversifier et se spécialiser

Les chefs d’entreprise ne jurent que par la diversification pour développer leur activité. Mais ce n’est pas forcément la panacée. En effet, une stratégie de spécialisation peut s’avérer plus efficace et surtout moins dangereuse. Si votre marché offre des perspectives de croissance, vous pourrez opter pour deux types de spécialisation :

·         conquérir une plus grande part de marché en élargissant votre zone géographique, vous conforterez alors votre avantage concurrentiel,

·         offrir de nouveaux produits à vos clients ou en acquérir de nouveaux.

Vous resterez dans votre cœur de métier. La diversification en revanche nécessite de nouvelles compétences qui impliquent des investissements coûteux. Elle vous exposera aussi à des risques liés à votre entrée sur de nouveaux marchés. A réfléchir donc !